vendredi 21 mars 2014

THE ULTIMATE ARTICLE

Et un dernier article pour la route, publié par l'inoubliable quotidien Var Matin. Pffft !



Dans le cadre du festival « Les Vents du Levant », Gaspard Delanoë a présenté et joué sa toute dernière création en collaboration avec Yalda Younes, «Là, Callas». Mais ce n'est pas la seule actualité de l'artiste qui se présente aux municipales dans le 10e arrondissement de Paris, à la tête de la liste PFT (Parti Faire un Tour). Rencontre.
Peut-on voir dans cet engagement une manière pour vous de dire que la politique est un spectacle ?
Depuis quelques années les politiques sont devenus de véritables performers qui livrent des prestations formidables devant des salles de plus de 15 000 personnes.
C'est la deuxième fois que vous vous présentez ?
Effectivement, en 2008 j'avais fait 3% des voix et cette fois j'espère doubler ce score.
Avec quel programme comptez-vous séduire les électeurs?
Nous avons quelques grands projets comme la transformation de la petite ceinture en promenade bucolique et alcoolique pour redonner de la vie à Paris qui est entrain de devenir un musée. Nous instaurerons également le Revenu Minimum Parisien financé par la réouverture des maisons closes.
À ceux qui vous disent que tout cela ne fait pas très sérieux, que répondez-vous ?
Ceci : et vous, qu'avez-vous à proposer pour changer les choses ? Je pense qu'il faut réinventer la politique et allez chercher de grandes utopies. Ce qui manque le plus aujourd'hui c'est de donner du rêve. Le discours politique le plus célèbre ne commençait-il par cette phrase, « I have a dream…»
Qui sera, d'après-vous, le futur maire de Paris ?
Les jeux sont faits, ce sera Anne Hidalgo. Nathalie Kosciusko-Morizet n'est pas mauvaise, mais elle est entourée d'une armée de mexicains…
http://www.varmatin.com/draguignan/municipales-a-draguignan-gaspard-delanoe-il-faut-reinventer-la-politique.1616816.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire